Chantons sous la pluie, une comédie émouvante et amusante, par L. B. S.

Le réalisateur américain Stanley Donen a tourné le film Chantons sous la pluie en 1952. Il nous parle de deux stars du cinéma muet : Don Lockwood et Lina Lamont qui sont au sommet de leur carrière car tous leurs films sont un franc succès . Mais la réalité est bien plus sombre car Lina a une voix horrible c’est pour cela qu’il faut trouver un moyen de doubler Lina au plus vite …

C’est un film chantant et dansant, appartenant au registre de la comédie musicale. Les musiques qui accompagnent le film sont assez amusantes et vives. Les chorégraphies sont fluides et redonnent le sourire. La maîtrise des acteurs est grande puisqu’il n’y a aucn faux pas. Les chansons peuvent paraître trop longues mais sont très variées, tantôt gaies, tantôt plus sentimentales. Les acteurs nous font ressentir des émotions plus profondes les unes que les autres, ce qui nous fait « entrer » dans le film . Ce qui est ironique dans ce film, c’est qu’en réalité, Debbie Renold, qui joue la séduisante Katie, a une voix horrible alors que Jean Hagen, qui joue l’affreuse Lina, a une belle voix !

Stanley Donnen et Gene Kelly nous font revivre l’histoire du passage du cinéma noir et blanc muet,au cinéma en couleurs et parlant, synonyme ici d’un changement de genre, du film sentimental toujours identique au film comique inventif, et porteur d’espoir. En cela, ce film vient tout droit des Etas-Unis. D’ailleurs, dans le film, on voit plutôt des quartiers « huppés »d’Hollywood où se déroule l’action.

En conclusion, Singing in the rain, en français Chantons sous la pluie, est et sera toujours un film américain classique et indémodable.

L. B. S.