L’amour impossible

Le court-métrage « Place des fêtes » est sorti en 2006, et a été réalisé par Olivier Schmitz. Il raconte une histoire d’amour impossible entre un homme dont le travail est de nettoyer un parking souterrain dans le vingtième arrondissement de Paris, Place des Fêtes, et une femme qui travaille pour les Urgences en apportant les premiers secours pour les blessés.

Le film nous fait partager les sentiments des personnages non seulement par la manière dont il place la caméra, très près des visages lorsqu’il filme les émotions, mais aussi avec la manière dont il organise sa dramaturgie entre ombre (dans le souterrain) et lumière (sur la place des Fêtes). Et pourtant, c’est dans le souterrain que les personnages se rencontrent et que l’homme est séduit et cherche à séduire. C’est sur la place, en pleine lumière, vus par tous, que les délinquants volent et agressent un innocent. Ce que nous dit le film, symboliquement, c’est que l’égoïsme, la violence et la dureté de la vie sont en pleine lumière, que les beaux sentiments, eux, sont cachés, dans l’ombre. D’ailleurs, il faut que l’homme meure pour que la jeune femme soit enfin touchée et sorte de l’indifférence.
Lena Bourguignon