Wadjda, une petite fille pas comme les autres

Wadjda est un film réalisé par Haifaa al-Mansour en 2012. Ce long métrage émouvant et amusant nous montre l’histoire réaliste d’une petite fille qui veut absolument acheter un vélo.

J’ai trouvé que ce film était très intéressant parce qu’il semble montrer la réalité de la vie en Arabie Saoudite : ce film nous explique les conditions de vie des femmes, très différentes de celles des hommes. Wadjda est une petite fille normale, mais qui passe pour une rebelle à cause des chaussures qu’elle a choisies ou parce qu’elle vend des bracelets. Elle ne semble pas capable de s’adapter à toutes les contraintes, toutes les règles auxquelles doivent se conformer les femmes. Elle montre sa différence dans sa façon de s’habiller en effet elle porte des baskets au lieu de ballerines noires et elle met très rarement son voile. La directrice de son école religieuse, quant à elle ne manque pas de lui faire remarquer. Celle-ci est-elle vraiment irréprochable comme elle le prétend ? Une rumeur dit le contraire.
Wadjda veut un vélo alors que dans cette société, les femmes n’ont pas le droit d’en avoir un. Elle n’est pas une petite fille comme les autres car elle refuse d’admettre que les hommes ont plus de droits que les femmes, pour elle les femmes devraient avoir le droit de faire du vélo. Elle veut absolument battre son ami Abdullah à la course. Pour cela, elle va devoir réussir un certain nombre d’épreuves : commence une lutte acharnée pour la jeune fille qui rêvait d’avoir ce vélo vert exposé à l’entrée du magasin au coin sa rue. Elle commence par le réserver auprès du vendeur de jouets puis elle accepte de s’inscrire à un concours où elle devra montrer sa connaissance du Coran alors que cela ne l’intéresse pas particulièrement.
Ce film qui semble surtout un tableau de la société en Arabie Saoudite est aussi un film à suspens en quelque sorte, puisqu’on a envie de savoir, tout au long du film, si Wadjda pourra avoir un vélo.

J’ai aimé ce film car il raconte une histoire réaliste et sensible, mais je l’ai trouvé un peu long. Malgré tout, ce film reste épatant pour son personnage principal, une jeune fille qui se bat pour ses idées et pour sa vision du monde.