S’aimer en chantant et en dansant… sous la pluie !

Le réalisateur du film Chantons sous la pluie est Stanley Donen. Ce film a été réalisé aux Etats-Unis, à Hollywood en 1952. Il met en scène deux acteurs, Lina Lamont et Don Lockwood, tous deux admirés du public. Mais un jour, Don rencontre une danseuse inconnue dont le nom est Kathy Selden. Kathy étant à la fois une bonne danseuse et une très bonne chanteuse séduit Don, et le jour où il est décidé de faire un film parlant, c’est elle qui va doubler Lina dont la voix est affreuse... Mais cette dernière se montre jalouse.
Ce film est amusant car lorsque Lina chante devant le public, Don et son ami lèvent le rideau et tous les spectateurs se rendent compte que ce n’est pas Lina qui chante mais Kathy. Pourtant, Lina continue de chanter et elle se ridiculise. Autre passage amusant : le moment où plusieurs fans se sont jetés sur Don et qu’ils ont déchiré ses vêtements. La musique est entrainante.
J’ai aussi aimé les danses que fait Kathy. Le jeu des acteurs est différent de celui des acteurs dans les autres films que j’ai vus car les acteurs sont très amusants lorsqu’ils bougent partout. Ainsi, danse et comédie sont vraiment liées, dans ce film.
C’est un film sentimental qui profite de la magie du cinéma : lorsque Don exprime ses sentiments et déclare son amour à Katy Selden, c’est sur un plateau de tournage où se trouvent des ventilateurs et une échelle sur laquelle monte Katy Selden. Cela nous donne l’impression qu’elle est un ange descendu du ciel.