Sur le rythme de la musique

Dans les rues de Kinshasa, la capitale et la plus grande ville de la République Démocratique du Congo, Renaud Barret et Florent De La Tullaye ont tourné un film documentaire nommé Benda Bilili !
Ce film nous montre un groupe d’handicapés créant musiques et chansons qui révélent leur misérable vie. Le Staff Benda Bilili vit dans un centre d’hébergement pour handicapés ; dans ce lieu très pauvre, les draps servent de murs.
Renaud Barret et Florent De La Tullaye ont filmé avec une caméra numérique, ce qui explique la mauvaise qualité des images dans les scènes de nuit et quelques scènes de jours. L’intimité à l’intérieur du Staff Benda Bilili n’est pas assez préservée et peu respectée, aussi cela pousse quelques personnes de ce groupe à le quitter. Parfois le langage est familier voire vulgaire.
Malgré ces quelques défauts Benda Bilili ! est un bon film qui fait jaillir beaucoup d’émotions car le groupe reçoit de bonnes et de mauvaises nouvelles, passe de la joie à la peine. Finalement, avec un peu d’aide des réalisateurs, le groupe a pu obtenir ce qu’il voulait : la fortune et la célébrité, ce film est comme un conte ; avec des personnages dans de mauvaises situations au début puis elles s’améliorent et en deviennent de bonne à la fin.
En conclusion Benda Bilili est un bon film, qui nous transportent à chaque scène car il est agréable à voir et à découvrir et il est aussi remplit d’ émotion.
Shana-May Grelet