Histoire de musiciens à Kinshasa

Les réalisateurs français, Renaud Barret et Florent de la Tullaye ont sorti leur film documentaire Benda Bilili ! en 2010.

Ils nous montrent un groupe de musiciens dont la plupart sont handicapés et pauvres. Ils jouent pour les enfants des rues de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo. Mais leur rêve est de devenir le plus grand groupe de musiciens congolais.

La langue est incompréhensible pour des non-congolais car les personnages parlent plus dans leur langue maternelle, et pourtant ce pays est francophone, ce qui montre qu’ils n’ont pas été instruits, sûrement, par manque d’argent.

La caméra suit le Staff Benda Bilili, et le montre en gros plans, les montre dans leur environnement. Les chanteurs congolais de ce long-métrage parlent de la misère qui les entoure et de la dureté de la vie, tout en jouant.

Les réalisateurs ont choisi de faire intervenir des musiques différentes à des moments variés pour nous faire ressentir avec eux les instants douloureux, de tristesse, d’émotion, d’amitié, de réussite… Dans leurs chansons, ils nous prouvent que la pauvreté n’empêche pas d’être heureux.

Angélie Valiame